Réseau électrique métropolitain

Un nouveau mode de transport
un nouveau mode de vie.

Présentation

La longueur de ce tracé équivaut au quatrième plus grand réseau de transport automatisé au monde après ceux de Singapour (82), Dubaï (80 km) et de Vancouver (68 km). Le REM représente également la plus grande infrastructure intégrée en transport public depuis le métro de Montréal, inauguré en 1966. Ajouté aux systèmes de transport public existants (métro, trains et autobus), il ouvre une nouvelle ère de développement pour le transport collectif dans la région métropolitaine.

La proposition de CDPQ Infra permet :

  •  d’offrir un service intégré, efficace et fiable
  •  de proposer au Québec un premier projet de partenariat « public-public »
  •  de construire un réseau structurant pour la région métropolitaine et le Québec
  •  d’encourager une solution axée sur la mobilité durable

Un service intégré, efficace et fiable

En proposant un seul réseau de transport intégré, le REM offrira plusieurs options de déplacement efficaces et simples dans la région métropolitaine. La connexion avec les autres réseaux (métro, trains et autobus) a aussi été conçue de façon à accentuer la facilité des déplacements.

Avec un service fréquent et régulier de 5 h à 1 h – 20 heures par jour, tous les jours – le REM propose une nouvelle dynamique de transport et des gains de temps importants pour les usagers. En optant pour des voies dédiées, cette solution rendra les déplacements rapides et fluides. Le système SLR automatisé retenu assurera un service à la fine pointe de la technologie. Les clients disposeront aussi d’information en continu sur l’état du réseau et d’une connexion Wi-Fi.

Les nouvelles stations seront intégrées à la trame urbaine et seront conçues pour permettre un accès facile aux piétons, vélos, voitures et autobus. Ces stations seront protégées, tempérées, dotées d’ascenseurs et respecteront les principes de l’accès universel.

En empruntant l’axe de l’autoroute 40 pour rejoindre l’Ouest de l’île, le tracé permet de dédier un corridor aux passagers du transport en commun sans partage des voies avec les trains de marchandises.

Un modèle public-public

La solution retenue vise à renforcer la vitalité économique de la métropole et démontre l’intérêt du modèle de partenariat public-public de CDPQ Infra. Tout en améliorant la vie des gens et leur quotidien, ce projet générera des rendements stables pour la Caisse et ses déposants.

Ce projet s’inscrit dans la stratégie globale de la Caisse et de l'approche d’investissement au Québec, qui vise le déploiement de projets structurants et rentables. Chaque fois qu’un client utilisera ce nouveau système de transport, il contribuera du même coup au financement de sa retraite future. Cette dynamique de cercle vertueux représente bien le principe derrière le modèle de partenariat public-public

Un réseau structurant pour la région métropolitaine et le Québec et fiable

Ce projet représente des coûts de construction de l’ordre de 6,04 milliards de dollars. La Caisse participe à la hauteur de 2,67 milliards de dollars dans ce vaste réseau. Le montage financier envisagé requiert aussi un investissement des gouvernements du Québec et du Canada. Dans son dernier budget, le gouvernement provincial a confirmé un investissement de 1,28 milliard de dollars, soit l’équivalent de 24,5 % du capital-actions du projet. Pour en savoir plus sur les sources de financement, cliquez ici.
 
Les retombées potentielles de ce réseau représentent plus de 3,7 milliards de dollars pour le PIB québécois. En ce qui concerne les développements immobiliers le long du tracé, près de 5 milliards de dollars en investissements privés sont actuellement anticipés. Plus de 34 000 emplois directs et indirects seront créés durant la phrase de construction et plus de 1 000 emplois permanents seront créés à la suite de la mise en service du réseau.
 

Une solution axée sur la mobilité durable

Ce nouveau réseau, entièrement électrique, propose une solution de transport efficace, accessible et bien connectée aux réseaux existants, incitant à l’utilisation du transport collectif dans cinq secteurs stratégiques de la région métropolitaine.

Le REM pourrait ainsi contribuer à la diminution de près de 35 000 tonnes de GES dès sa première année d'exploitation et donc à une économie sobre en carbone. Du même coup, ce nouveau réseau de transport pourrait permettre de réduire les pertes économiques liées à la congestion routière, qui sont estimées à 1,4 milliard de dollars annuellement dans la région métropolitaine.

Espace collectivité

CDPQ Infra a entamé, au printemps 2016, un processus de consultation auprès des différentes parties prenantes pour répondre aux questions et recueillir les préoccupations et suggestions sur le projet. Des séances d’information et d’échanges ont été tenues auprès du grand public et d’autres seront organisées, et ce, dans l’ensemble des secteurs touchés par ce vaste réseau. CDPQ Infra s’engage à maintenir une communication active, régulière et transparente tout au long des différentes étapes du projet.

Des soirées portes ouvertes dans la grande région de Montréal

Afin de présenter aux citoyens de la grande région de Montréal sa proposition de REM et d’échanger avec eux, CDPQ Infra a déjà réalisé deux tournées de portes ouvertes : une première série de six soirées au début du mois de juin 2016 et une deuxième de la fin novembre au début décembre 2016 (en savoir plus). Ces rencontres représentent une étape importante qui permet à CDPQ Infra d’amorcer un dialogue à long terme avec la population concernée par le projet. D'autres activités sont prévues en 2017 pour rejoindre la population.

Une adresse courriel et un numéro de téléphone dédiés

Vous pouvez joindre l’équipe de CDPQ Infra par courriel à questions@cdpqinfra.com ou au 514 847-2833. Les demandes seront traitées rapidement.

Infolettre « REM EXPRESS »

Pour suivre ce projet, abonnez-vous à nos alertes courriels afin de recevoir nos dernières nouvelles.


Galerie vidéos : 

Documents

2016